Les Écrans de Daniel Flammer sont des œuvres atypiques, inclassables, à la fois sculpture, peinture, dessin, vidéo, photographie, toutes techniques qu’elles entrelacent dans des objets qu’on qualifiera d’hybrides. Ces œuvres brocardent un travers contemporain : depuis une quinzaine d’années, et sans qu’on y prenne vraiment garde, ou peut-être une certaine complaisance a-t-elle joué, notre rapport à l’image a été irrémédiablement altéré, dévalué par le numérique. Téléviseur à écran plat, tablettes, ordinateurs, smartphones ont littéralement envahi nos vies et notre vision… (...). Et l’image qui affleure à leur surface n’est que le reflet de nos mornes vies standardisées. C’est là un véritable fait civilisationnel, et c’est profondément triste. Dans cette évolution, nous avons sans doute égaré une grande partie de ce qui demeurait humain en nous. À cet égard, on comprend, l’artiste l’écrit, que cette série soit née d’une perte, d’un deuil, celui de son père.(...) C’est en effet descendre en soi, explorer des parts inconnues de nous-même, qui oscillons malgré nous entre le passé et l’avenir, dans une forme de futurisme déjà périmé. Les Écrans témoignent ainsi des propres aventures intérieures de l’artiste, mais aussi des errances d’une humanité déboussolée. Ils sont des écrans de fumée placés devant la réalité, ils s’interposent.

Richard Leydier

© Daniel Flammer, tous droits réservés. 2022